Préparation à l’accouchement avec la médecine douce

Publié le 21 août 2020

Vous allez très bientôt devenir maman et c’est merveilleux ! Mais vous vous posez la question : comment mieux vivre mon accouchement et bien m’y préparer ? La préparation à l’accouchement avec la médecine douce, ça fonctionne ! Yoga, ostéopathie, acupuncture, homéopathie, reiki… De nombreuses médecines douces sont là pour vous rendre le plus beau moment de votre vie encore plus beau et surtout plus facile.

Vous pouvez consulter ici la liste des praticiens en médecine douce spécialisés dans la préparation à l’accouchement.

Les différentes spécialités pour préparer son accouchement avec la médecine douce :

  • Le reiki : Le Reiki est un système énergétique de bien-être qui va vous préparer et préparer votre bébé à l’accouchement. Par l’imposition des mains le reiki va agir aux niveaux physique, mental et spirituel. Le reiki va vous apporter apaisement donc détente à vous et à votre bébé. En fin de grossesse le reiki va calmer les contractions précoces et pendant l’accouchement il aura une action sur le col, sur votre bien-être et créera une atmosphère plus paisible pour le bébé. Après l’accouchement il régulera vos émotions et préviendra la dépression post-partum. Le reiki offre donc une chance supplémentaire d’accoucher naturellement.
  • L’acupuncture : Deux à trois séances suffisent le plus souvent pour régler les petits problèmes de la grossesse. Nausées, constipations, hémorroïdes, lombalgie, sciatique, anxiété, troubles du sommeil, stress… L’amélioration se fait sentir en général 3 à 4 jours après la séance. L’acupuncture est également une alternative pour remplacer les anti-inflammatoires qui vous sont maintenant interdits. Si votre bébé se positionne par le siège, l’acupuncture peut aussi faire pivoter votre bébé. L’acupuncture permet un accouchement plus harmonieux et moins douloureux. Pendant l’accouchement l’acupuncture peut avoir une action sur le col et faciliter sa dilatation.
  • Le yoga : Vous pouvez pratiquer le yoga prénatal tout au long de votre grossesse. Il vous prépare physiquement à l’accouchement et vous apprend à vous relaxer. Si vous le souhaitez, vous pouvez expérimenter des postures qui peuvent être prises pendant les contractions au moment de l’accouchement. Réalisées en petit groupe, les séances de yoga prénatal comprennent un temps d’échauffement, des étirements, des postures et des exercices de respiration. Vous allez apprendre à mieux positionner votre bassin et prendre conscience de votre périnée pour mieux le maîtriser au moment venu.

Mais également, il y a :

  • L’ostéopathie : L’ostéopathie soulage les maux de la grossesse et peut faciliter l’accouchement. En priorité l’ostéopathe va redonner le plus de mobilité possible au bassin, au rachis, aux muscles situés en périphérie de ces deux structures osseuses et à l’ensemble des articulations : Articulation sacro-coccygienne, symphyse pubienne, articulations sacro-iliaques et charnières de la cinquième vertèbre et du sacrum. L’ostéopathie peut également soulager vos douleurs surtout au niveau du coccyx, des vertèbres lombaires, cervicales et dorsales. Un ostéopathe peut, à la demande de l’obstétricien qui vous accouche, intervenir pour tenter d’éviter une césarienne ou de faciliter la poursuite de la dilatation et donc rendre l’accouchement moins long et moins douloureux.
  • L’homéopathie : L’homéopathie vous prépare à l’accouchement en le rendant moins angoissant, et le jour J est là pour vous rendre beaucoup plus sereine et vous donner des forces face à certaines douleurs.  Faites une cure de Gelsenium 15CH peut vous aider à vous relaxer et à vous décontracter. Actaea racemosa peut également apaiser l’inquiétude liée à l’accouchement. Au moment du départ à la maternité prenez une dose d’ignatia amara 15CH, cela calmera votre hyper-émotivité. Si vous souhaitez accompagner votre grossesse et partir zen à la maternité en vous faisant aider par les petites granules, demandez conseil à un professionnel de santé formé à l’homéopathie.
  • La sophrologie : Le but de la sophrologie est de vous aider à visualiser votre accouchement de manière positive. Cette visualisation positive vous permettra de mieux maîtriser vos émotions, de prendre confiance en vous, d’accepter plus sereinement la douleur et de vaincre vos peurs. Dès que votre ventre commence à s’arrondir vous pouvez opter pour la sophrologie. Lors de cours collectifs vous allez apprendre à mieux respirer en maitrisant votre souffle, à vous relaxer et à relâcher toutes vos tensions. La visualisation positive couplée avec les exercices de respiration, vont faciliter la dilatation de votre col et vous aider à mieux récupérer entre deux contractions…
  • La thalassothérapie : Imaginez-vous dans une bulle de détente et vous comprendrez pourquoi une cure de thalasso est toute indiquée pour vous rendre sereine. Le deuxième trimestre de la grossesse reste le plus adapté pour entreprendre une cure de thalassothérapie. On va vous chouchouter, on va vous masser, vous allez profiter de séances de sophrologie, de yoga, d’aquagym, de bains bouillonnants, de douches sous-marines…  Mal de dos, douleur dans les jambes, anxiété, fatigue,stress, la thalassothérapie apporte une profonde relaxation et une sensation profonde de bien-être. Bon à savoir : les séances de sauna et de hammam  lors d’une cure de thalassothérapie sont à proscrire.

Pour bien préparer un accouchement vous pouvez également vous tourner vers l’hypnose, l’auto-hypnose, l’aromathérapie, la phytothérapie… Les médecines douces qui vous préparent à un accouchement plus serein, vont toutes avoir les mêmes buts : vous rendre plus positives, vous relaxer, accepter la douleur et mieux la maitriser et préparer votre corps à plus facilement se détendre. A vous de choisir la méthode douce qui vous ressemble.