Médecine douce mutuelle : y-a-t-il des mutuelles qui remboursent les médecines douces ?

Publié le 27 mars 2020

Médecine douce mutuelle, pas si facile de s’y retrouver… Bien que nous soyons de plus en plus nombreux à nous faire soigner par des médecines dites douces ou alternatives comme la sophrologie, l’ostéopathie, l’acupuncture, la naturopathie ou encore l’hypnose, le remboursement de ces soins par la Sécurité sociale ou les mutuelles est rare, mais existe. On vous en dit plus !

Médecines douces : définition

Les médecines naturelles ou médecines douces regroupent des pratiques thérapeutiques basées sur des méthodes naturelles et sans utilisation de médicaments. Elles excluent également la chirurgie. Issues pour la plupart de traditions anciennes, ces médecines ont de plus en plus le vent en poupe. Aujourd’hui, près d’un Français sur deux aurait recours aux médecines douces pour soulager certaines douleurs et en prévenir d’autres.

La médecine douce base ses traitements sur l’utilisation exclusive de moyens naturels comme le jeûne, la diététique, les massages, l’hygiène de vie, les plantes etc…

Médecines douce reconnues

L’Ordre National des Médecins ne reconnait que 4 médecines douces : l’homéopathie, l’acupuncture, la mésothérapie et l’ostéopathie. On retrouve don des généralistes ou des spécialistes qui présentent un titre ou une orientation de ces 4 médecines alternatives. En milieu hospitalier, d’autres pratiques se développent à l’image de l’hypnose dans le cadre d’une anesthésie par exemple.

Ces 4 disciplines ne sont reconnues et pris en charge partiellement que si elles sont pratiquées par un médecin conventionné, dans certains cas précis et avec un nombre  de séances plafonnées. Pas facile de s’y retrouver et très facile de se retrouver les poches vides !

Autres médecines douces

En dehors de ces 4 médecines douces on distingue plus de 150 autres médecines douces, dont pour les plus connues : Aromathérapie, Ayurveda, Chiropraxie, Etiopathie, Hypnose, Kinésiologie, Luminothérapie, Magnétisme, Naturopathie, Phytothérapie, Réflexologie, Reiki, Sophrologie,  Sylvothérapie etc…

Tarifs et coûts de la médecine douce

Les tarifs des séances de la médecine douce sont très variables, et en règle générale les tarifs tournent autour de 20 à 80 €.  Le recours aux médecines douces peut donc très vite s’avérer onéreux, car non seulement le coût desconsultations est élevé mais elles nécessitent bien souvent plusieurs séances.

Médecine douce mutuelle : que dire ?

Un véritable casse-tête ! Non seulement il est difficile de trouver des mutuelles qui remboursent la médecine douce mais en plus on se perd dans leurs explications et leurs tarifs.

Certaines mutuelles cependant ont développé des garanties spéciales pour la médecine douce. Elles apparaissent le plus souvent sous la forme de  forfait médecines douces ou d’options médecines douces. Pour mieux comprendre, voici deux exemples de clauses contractuelles :

  • On peut trouver un forfait médecine douce établi par an (300 ou 400 euros la plupart du temps) avec une liste bien définie de soins.
  • On peut trouver également un forfait avec une limitation du nombre de séances remboursées par an, séance aussi plafonnées. (exemple : 4 séances d’ostéopathie à 60 euros la séance)
  • L’âge que vous avez, votre état de santé, votre situation familiale, votre budget, tout doit pris en compte

L’âge que vous avez, votre état de santé, votre situation familiale, votre budget, tout doit pris en compte pour choisir la mutuelle qui vous ressemble.

Liste de quelques mutuelles qui qui remboursent au mieux les médecines douces* :

  • COCOON :

Ostéopathie, chiropractie, étiopathie, homéopathie, acupuncture, mésothérapie, réflexologie, diététique, nutrition. Rembourse jusqu’à 400€ / an.

  • MUTUELLE DU PERSONNEL IBM :

Ostéopathie, étiopathie, chiropractie, pédicure, ergothérapie : 5 séances à 30€, Psychomotricité : 10 séances à 20€. Rembourse jusqu’à 350€ / an.

  • CNM :

50€/séance : ostéopathie, étiopathie, chiropractie, homéopathie, auriculothérapie, réflexologie, acupuncture, diététique et pédicure. Rembourse jusqu’à 250€ / an.

  • OCIANE :

Maxi 5 séances / an. Rembourse jusqu’à 150€ / an.

  • APICIL :

Acupuncture, ostéopathie, chiropractie, diététique. Rembourse jusqu’à 150€ / an.

Ce blog n’a pas pour vocation de vous conseiller telle ou telle mutuelle. La comparaison reste le meilleur moyen de trouver une mutuelle médecine douce pas chère et qui corresponde à vos besoins. Si vous souhaitez une mutuelle qui prenne en charge la médecine douce de votre choix ou de vos choix n’hésitez pas à utiliser les comparateurs de mutuelle santé que l’on trouve facilement sur le net. L’utilisation d’un comparateur en mutuelles médecines douces permet d’obtenir en ligne plusieurs devis personnalisés. Vous remplissez leur formulaire en ligne et recevrez le devis correspondant à vos choix presque instantanément. Après étude des garanties proposées par chaque mutuelle vous pourrait identifier le contrat qui correspond le mieux à vos besoins et reprendre contact avec eux pour affiner vos desideratas.

* Méthodologie : pour chaque assureur ou mutuelle partenaire de LeComparateurAssurance, le contrat (hors collectif, TNS et agents territoriaux) proposant les meilleurs remboursements sur le poste « médecines douces » en 2020 (ostéopathie, chiropractie, acupuncture, ergothérapie, étiopathie, etc.) a été sélectionné.

Avant de choisir votre mutuelle posez-vous les bonnes questions :

  • Quels sont les soins que je recherche et quelles sont les médecines douces que je veux privilégier. Ostéopathie, acupuncture, mésothérapie, homéopathie etc…
  • Que puis-je envisager de prendre à ma charge ?
  • Si je choisi d’être mieux remboursé sur une médecine douce en particulier, y-a-t ‘il près de chez moi des praticiens agréés ou des professionnels de santé partenaires. Et lorsque vous prenez rendez-vous avec un praticien en médecine douce, pensez toujours à lui demander s’il est ou non conventionné
  • Quels sont les délais de carence imposés par ma mutuelle ? Certaines mutuelles prévoient au contrat un  délai pendant laquelle vous ne pourrez pas prétendre à tout ou partie des prestations.
  • Quels sont les délais de remboursement de vos frais engagés en médecine douce.