Fatigue chronique : que faire? Cause ? Qui voir et quel traitement ?

Publié le 9 janvier 2020

La fatigue chronique, appelée SFC, asthénie ou encore encéphalomyélite myalgique, se caractérise par la sensation d’une fatigue invalidante et inexpliquée. Une pathologie mystérieuse dont aucun marqueur biologique ne permet de l’identifier.

Symptômes de la fatigue chronique :

  • Fatigue permanente et inexpliquée qui dure plus de 6 mois. 
  • Lassitude. Manque de motivation.
  • Absence de désir sexuel. 
  • Sommeil non réparateur, même si le nombre d’heures d’endormissement est largement suffisant.
  • Réduction ou altération du niveau des activités personnelles, sociales ou professionnelles.
  • Douleurs diffuses musculaires et/ou rachidiennes.
  • Malaise post-effort : incapacité de fonctionner normalement après un effort ou une activité même anodine (assister à un match, faire des courses…)
  • Altération des fonctions cognitives (altération des fonctions cérébrales et en particulier de la mémoire) ou intolérance orthostatique (incapacité de se tenir debout sans ressentir des vertiges, des étourdissements, des nausées ou de voir son rythme cardiaque s’élever).
  • Symptômes infectieux : adénopathies, pharyngite, fièvre modérée et/ou sensation de chaud/froid.

Fatigue chronique, causes :

La fatigue chronique, si elle est reconnue par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS)  peine à être prise au sérieux dans certains pays. Les causes d’une fatigue chronique sont mal définies. Plusieurs études mettent en avant l’hypothèse d’une cause virale, d’autres une cause neurologique ou encore pour d’autres une cause immunologique. Les recherches continuent aujourd’hui encore pour comprendre cette pathologie.

Voici les causes connues à ce jour :

  • Dépression. Anxiété.
  • Troubles du sommeil importants.
  • Stress.
  • Alimentation déséquilibrée ou carencée.
  • Troubles psychologiques.
  • Prise de drogues ou de médicaments antidépresseurs.
  • Infection due à un herpès virus, à une bactérie de type Borrelia ou Brucell…
  • Problèmes immunologiques.

Qui voir ?

La fatigue chronique est très peu reconnue en France et seuls quelques professionnels la prennent en compte. Il est difficile de diagnostiquer une fatigue chronique et donc encore plus de savoir par quelle équipe se faire suivre. Médecin traitant, centre ou équipe de référence, médecine interne?

Une personne atteinte de fatigue chronique va très souvent de spécialiste en spécialiste. Votre médecin traitant vous connait et c’est lui qui s’assurera avant toute chose que votre fatigue n’a pas de cause physique connue. Il le déterminera par un diagnostic d’élimination et selon les résultats il vous proposera certains examens complémentaires comme une prise de sang, examens radiologiques, enregistrement du sommeil…

Pensez à la médecine douce

Si aucune cause réelle n’a été détectée suite à ces examens, vous pouvez alors vous tourner vers la médecine douce. Nous vous conseillons le yoga, l’acupuncture, la massothérapie, l’aromathérapie, la sophrologie, l’hypnose ou encore de faire des séances avec un magnétiseur, un réflexologue ou consulter un diététicien.

Quel traitement ?

Il n’existe pas à ce jour de traitement spécifique du syndrome de fatigue chronique. Les solutions proposées visent seulement à soulager les symptômes, à donner le maximum d’autonomie au patient et à maximiser ses capacités via un apport d’acides aminés, de vitamines et d’oligoéléments, voir de stimulants ou des antidouleurs. Le soutien moral reste important.

Pensez aussi à votre hygiène de vie :

Un changement d’alimentation et quelques mesures hygiéno-diététiques permettent d’améliorer la qualité de vie d’un grand nombre de personnes souffrant d’une fatigue chronique.

  • Utilisez toutes les techniques permettant d’améliorer votre sommeil.
  • Évitez l’alcool, les repas copieux, les excitants comme le tabac et la caféine.
  • Pratiquez une activité physique régulière.
  • Ralentissez votre rythme de vie  y compris sur le lieu de travail.
  • Adoptez une alimentation équilibrée et variée et privilégiez : fruits et légumes riches en vitamine C, poissons et crustacés riches en vitamine E et B, légumineuses, fruits rouges, fruits oléagineux,  chocolat noir, viandes, légumes riches en antioxydants, foie de veau ou boudin noir riches en fer.
  • Pensez aux plantes comme la valériane pour mieux dormir ou le ginseng pour améliorer vos capacités physiques et mentales.

Fatigué, crevé, exténué ? Qu’elle soit due à un mal être, à un mauvais sommeil, à une mauvaise hygiène de vie, à un syndrome immunologique, au stress, à une dépression, la fatigue chronique n’est heureusement ni contagieuse ni héréditaire. La fatigue chronique est plus fréquente entre 20 et 40 ans mais peut toucher toutes les tranches d’âge. Elle touche davantage les femmes que les hommes. Pensez à bien vous entourer, à parler de vos ressentis dans un bon groupe de soutien, à essayer d’autres stratégies comme le yoga, l’acupuncture, la massothérapie, l’aromathérapie, l’hypnose.

Pour ce qui est de l’évolution de la fatigue chronique, les symptômes peuvent s’atténuer progressivement au fil des mois pour parfois disparaitre au bout de quelques années. Chez certains malades, la fatigue est fluctuante avec des périodes d’amélioration et des périodes d’aggravation. Le syndrome de la fatigue chronique est un combat de tous les jours. Un combat pour mieux vivre …