Alimentation grossesse : nos conseils pour adapter en douceur votre alimentation

Publié le 20 octobre 2020

Le test clearblue vous a annoncé « enceinte » au bout de quelques secondes et vous voilà promue future maman! Des tas de questions se bousculent dans votre tête, vous voulez tout savoir pour mener à bien cette grossesse et adopter une bonne alimentation pour votre grossesse.

Vous pouvez consulter ici la liste des diététiciens spécialisés dans ce domaine

Quelle alimentation pendant la grossesse ?

Il vous faut, avant tout, savoir que votre organisme va de lui-même s’adapter au fait que vous attendez un bébé.

Du 1er au cinquième mois, votre bébé va grossir assez peu. Il va prendre forme et ses organes vont se dessiner. Vous, sans le savoir, vous allez faire des réserves et accumuler protéines et graisses.

A partir du cinquième mois et jusqu’à l’accouchement votre corps va déstocker et c’est là que bébé va s’étoffer.

Pendant tous ces mois il vous faut une alimentation équilibrée et saine car bébé va se nourrir de tout ce que vous mangez. Il serait inutile de manger plus mais votre corps et votre bébé vont avoir besoin d’un apport plus important de calories.

Glucides complexes à volonté

Les produits céréaliers comme le pain, les céréales, le blé, le riz, les pâtes. Ils contiennent plusieurs vitamines du groupe B, du magnésium et du fer.

Les légumes secs comme haricot, lentilles, pois, fèves, soja…Leurs qualités nutritionnelles sont exceptionnelles. Ils ne font pas grossir et les glucides complexes qu’ils contiennent jouent un rôle régulateur et épurateur sur le transit.

Les produits céréaliers et les légumes secs sont source d’énergie pour votre bébé et sont indispensables à son bon développement cérébral. Ils rassasient longtemps car le fait de les consommer rend la digestion plus lente et réduit leur vitesse d’absorption. Les glucides constituent l’essentiel de l’alimentation du fœtus, donc pensez à en intégrer à chacun de vos repas.

Fruits et légumes à satiété

Comme on ne cesse de le répéter, mangez au minimum 5 fruits et légumes par jour. Les fruits et légumes frais apportent de l’acide folique (vitamine B9) qui est essentielle au bon développement du système nerveux de l’embryon et plus tard à la croissance de bébé.

Produits laitiers indispensables

Les produits laitiers (sauf au lait cru) fournissent le calcium qui va permettre à la construction du squelette de votre bébé. Lait, yaourts, fromages  et fromages blanc, lait fermenté…Si vous n’aimez pas les produits laitiers pensez à boire des eaux minérales riches en calcium.

Contrairement aux idées reçues le beurre, la crème fraîche, la glace, les fromages fondus à tartiner ne sont pas des produits laitiers.

Poissons gras à privilégier

Saumons, maquereaux, sardines, rougets, anchois, bar, turbo, flétan, éperlan…Ils apportent la vitamine D qui facilite l’absorption du calcium, ils sont riches en oméga-3 aux propriétés anti-inflammatoires et ils améliorent votre résistance immunitaire.

Protéines ? oui bien sûr …

Les aliments riches en protéines sont d’origine animale ou végétale. Les protéines d’origine animale se trouvent dans les viandes, les crustacés et mollusques, les poissons, les œufs et les produits laitiers. Les protéines d’origine végétales se trouvent dans les céréales, les oléagineux, produits lacto-fermentés et les légumineuses.

Les femmes enceintes ont besoin de protéines dites de qualité, qui contiennent de grandes quantités de tous les acides aminés requis. La plupart des protéines animales amènent des protéines de qualité, il faudrait donc en consommer chaque jour. Si vous êtes végétarienne ou végétalienne, vous devrez équilibrer certains aliments, notamment les céréales et les légumes, pour être certaine de ne manquer d’aucun acide aminé.

Buvez beaucoup d’eau

Quand vous buvez, votre bébé boit aussi. Buvez au moins 2 litres d’eau par jour car votre hydratation influence même le volume du liquide amniotique. Boire va prévenir ou améliorer votre santé : peau sèche, constipation, hémorroïdes, infections urinaires, fringales et kilos en trop. L’eau (l’eau plate est de loin la meilleure) est évidemment la boisson à adopter car elle ne contient ni sucres, ni alcool, ni excitants.

Le besoin d’eau pour bébé est tellement vital qu’en fin de terme, les besoins en eau du fœtus sont largement supérieurs à ceux en oxygène.

Précautions d’hygiène alimentaire pendant la grossesse

Dès le début de grossesse, il est important de savoir si vous êtes immunisée contre la toxoplasmose. A la 1er visite prénatale votre médecin vous demandera de pratiquer une sérologie (prise de sang) pour savoir si vous possédez dans votre sang des anticorps contre cette maladie.

  • Vous êtes positive ? Cela signifie que vous êtes immunisée contre ce parasite. Quinze jours plus tard, votre médecin vérifiera quand même que votre taux d’anticorps est stable pour s’assurer que l’infection est ancienne. Vous voilà tranquille ! Cette maladie ne s’attrape qu’une seule fois et installe une immunité définitive au toxoplasme.
  • Vous êtes négative ? Cela veut dire que vous n’êtes pas immunisée. Chaque mois, il faudra réaliser une nouvelle prise de sang pour vérifier que vous n’avez pas été contaminée entretemps.

Alimentation grossesse : voici quelques recommandations

  • Ne mangez pas de viandes ou poissons peu cuits ou à fortiori crus.
  • Lavez soigneusement fruits et légumes et faites-les bien cuire
  • Lavez bien tous les ustensiles ou vaisselle avant de vous en servir
  • Lavez-vous les mains avant de préparer le repas ou de passer à table
  • Évitez le jardinage et évitez le contact avec les chats (toxoplasmose).

Bien manger, cuisiner des produits frais et bio tout au long de votre grossesse est l’une des meilleures façons de vous garder et de garder votre bébé en bonne santé.